Passer au contenu principal

Conseils pratiques

« Ce que je suggère aux professeurs, c’est de formuler un intitulé signifiant pour chacun des hyperliens qu’ils créent sur leur site de cours. Pour moi, un intitulé signifiant contient deux éléments :

  1. le titre exact du document auquel il renvoie (et non une allusion vague ou impropre à son contenu ou seulement son type);
  2. l’abréviation du format du document, surtout si vous ne pouvez pas intégrer le pictogramme correspondant.

Cela est assez simple à faire : on n’a qu’à copier le titre du document qu’on met en lien, que ce soit un PDF, la page d’un site, un fichier Word, peu importe. On ajoute le format (entre parenthèses ou non) à la fin. Si on peut ajouter en plus une très courte description du type de document, c’est encore mieux!

Voici des exemples pour illustrer le tout.

Hyperlien non signifiant :

Texte – section 1

Hyperliens signifiants :

Hypersexualisation des garçons et filles – Entrevue avec Sandrine Fafard (.mov)

Ricard et Albert. (2019). La vie sur la Lune. Éditions Milos, 53 p. [livre numérique]

Grille d’analyse – L’observation d’un groupe (.docx)

Parfois, il n’est pas possible techniquement d’inscrire la référence sur le document en question, ou encore, les informations qui pourraient servir à la formuler ne s’y trouvent pas. On profite donc de l’intitulé de notre hyperlien pour inscrire la référence complète du document.

Cette façon de faire possède deux vertus.

La première est qu’en ayant l’information sur le format du document, l’étudiant sait à quoi s’attendre s’il clique sur le lien (il sait ce qui l’attend de l’autre côté du clic).

La seconde est que, en tant qu’enseignant, on a un rôle de modèle à jouer pour ce qui est des compétences informationnelles à développer par l’étudiant. L’indication de la référence complète d’un document qu’on met à la disposition de l’étudiant fait partie de ces enseignements. »

Sophie Beaupré
Spécialiste en sciences de l’éducation, Université TÉLUQ
Modifié le: lundi, 15 juin 2020, 16:26
Retour au sommet de la page.