Passer au contenu principal

Glossaire


Définitions de concepts et termes utiles pour les enseignants

Consultez le glossaire à l'aide de cet index

Spécial | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Tout

Page:  1  2  3  (Suivant)
  Tout

A

Accompagnement

Le terme accompagnement, employé dans l’ensemble de la francophonie, y compris aux niveaux primaire et secondaire au Québec, est souvent remplacé par celui d’encadrement dans l’enseignement supérieur québécois. Si vous avez l’habitude de parler d’encadrement, considérez le terme accompagnement comme un synonyme.

Accompagnement proactif

Lorsqu’un enseignant intervient auprès de ses apprenants sans attendre leur sollicitation, on peut qualifier son accompagnement de proactif. Ces interventions visent à devancer les besoins des apprenants; elles viennent en amont des demandes d’aide. Elles arrivent « juste à temps ». Habituellement, les interventions proactives sont destinées à l’ensemble des apprenants plutôt qu’à chacun individuellement.

Accompagnement réactif

Lorsqu’un enseignant intervient auprès de ses apprenants après une sollicitation de leur part, on peut qualifier son accompagnement de réactif. Habituellement, ces interventions visent à donner des réponses, à aider à surmonter des difficultés, etc. Elles fournissent « juste ce qu’il faut ». Habituellement, ces interventions sont davantage individuelles.

Activité d’apprentissage

Composante d’un scénario pédagogique décrivant des actions à réaliser par les apprenants. L’activité d’apprentissage est la plus petite unité d’un scénario pédagogique. Celle-ci ne se décompose pas.

Activité d’enseignement

Composante d’un scénario pédagogique décrivant des actions à réaliser par un enseignant, un formateur ou un autre facilitateur.

Apprentissage collaboratif

Démarche active par laquelle l’apprenant travaille à la construction de ses connaissances. Le formateur y joue le rôle de facilitateur des apprentissages, alors que le groupe y participe comme source d’information, comme agent de motivation, comme moyen d’entraide et de soutien mutuel et comme lieu privilégié d’interaction pour la construction collective des connaissances. La démarche collaborative reconnaît le caractère individuel et réflexif de l’apprentissage, de même que son ancrage social, en le raccrochant aux interactions de groupe. En fait, la démarche collaborative couple deux démarches : celle de l’apprenant et celle du groupe (Henri et Lundgren-Cayrol, 2001).

C

Classe virtuelle

Une classe virtuelle est une simulation de classe par l’utilisation d’un outil informatique dédié (plateforme de classe virtuelle). La classe virtuelle met en avant l’utilisation d’outils collaboratifs en temps réel (clavardage, visioconférence, tableau partagé, prise de contrôle des postes à distance) permettant au formateur d’animer sa classe comme il le ferait en présentiel. C’est ce qui différencie la plateforme de classe virtuelle de la plateforme de formation de type LMS, qui a plus pour vocation de diffuser du contenu asynchrone et de permettre le tutorat plutôt que l’animation par un formateur (Thieffry, s.d.).

Communication asynchrone

La communication asynchrone a lieu en différé. Les interlocuteurs décident du moment où ils participent aux échanges. En contexte de formation à distance, ces échanges sont réalisés au moyen d’outils de communication asynchrone (courriel, forum, etc.). Différents outils de communication asynchrone peuvent être utilisés.

Communication synchrone

La communication synchrone se déroule en temps réel entre deux ou plusieurs interlocuteurs. Les échanges sont directs et instantanés. Dans une classe, les échanges sont synchrones, mais en contexte de formation à distance, ils ont lieu au moyen d’outils de communication synchrone (visioconférence, téléphone, etc.). Différents outils de communication synchrone peuvent être utilisés.

Courbe d’apprentissage

En technologie éducative, la courbe d’apprentissage permet de représenter le temps en apprentissage qu’une personne doit investir avant de maîtriser un logiciel. Si la courbe monte abruptement, c’est que le logiciel est facile à apprendre. Inversement, si la courbe monte lentement, c’est qu’il faut investir plus de temps avant de bien maîtriser le logiciel.


Page:  1  2  3  (Suivant)
  Tout


Retour au sommet de la page.