Passer au contenu principal

Choisir un mode synchrone ou asynchrone

Les modes de communication synchrone et asynchrone comportent des avantages et des limites. Plusieurs éléments peuvent être considérés pour le choix de l’un ou l’autre, selon les situations, notamment la clientèle, le but visé, le contenu à enseigner ou encore la rétroaction à offrir.

Cette section indique les généralités quant aux deux grands modes de communication à distance. En complément, le microprogramme sur la diffusion vous permettra d’en apprendre davantage sur l’utilisation pédagogique d’outils spécifiques, incluant des exemples de leur mise en pratique.

Il faut garder en tête qu’une alternance entre les deux types de communication est souhaitable pour donner un certain rythme.

Communiquer en synchrone

Jeune élève qui communique en synchrone

La communication synchrone est une communication en temps réel entre deux ou plusieurs interlocuteurs. Les échanges sont directs et instantanés. Dans une classe, les échanges sont synchrones, mais en contexte de formation à distance, ils se font au moyen d’outils de communication synchrone (visioconférence, téléphone, etc.).

Les rencontres synchrones peuvent se faire individuellement, pour répondre à un besoin ou à une demande d’un élève, ou en grand groupe. Différents outils de communication synchrone sont présentés dans la Boîte à outils Accéder à la boîte à outils. et des précisions quant à leur utilisation pédagogique vous seront fournies dans le Module 3.

Sur le plan socioaffectif :

  • Permet de mettre en relation (avec l’enseignante ou les pairs) pour contrer l’isolement.

Sur le plan pédagogique :

  • Permet des rétroactions rapides de l’enseignante;
  • Permet d’expliciter clairement des concepts plus complexes.

La communication synchrone est à privilégier avec des élèves à l’éducation préscolaire, au primaire, au premier cycle du secondaire ainsi qu’avec des élèves en difficulté d’apprentissage.

Ce mode de communication demande du temps et une bonne organisation. Pour les rencontres en groupe-classe, il est nécessaire que les enseignants d’une école se coordonnent en élaborant une grille horaire afin d’éviter les conflits.

Créer un WOW social!

Plusieurs jeunes s’ennuient de leurs amis et souffrent de l’isolement social imposé par la situation. Il est intéressant et bénéfique sur le plan socioaffectif de prévoir rapidement une rencontre synchrone avec l’ensemble du groupe d’élèves ou à tout le moins une partie, afin qu’ils puissent se revoir et échanger. Ce premier moment pourrait être léger, voire ludique. Il faut créer un moment positif pour que les jeunes aient vraiment hâte à la prochaine rencontre.

Suggestion : À la fin de la rencontre, annoncer déjà la prochaine afin que l’élève la fixe à son horaire et l’inclue dans sa routine.

Communiquer en asynchrone

La communication asynchrone est une communication qui se réalise en différé. Les interlocuteurs décident du moment où ils participeront aux échanges. En contexte de formation à distance, ces échanges se font au moyen d’outils de communication asynchrone (courriel, forum, enregistrement vidéo, etc.). Différents outils de communication asynchrone sont présentés dans la Boîte à outils Accéder à la boîte à outils. et, comme pour ceux en communication synchrone, des suggestions d’utilisation pédagogique vous seront proposées dans le Module 3.

En complément à la communication asynchrone, l’enseignante peut fournir du travail individuel aux élèves, qu’ils feront entre les rencontres synchrones ou les communications asynchrones. Le Module 2 indique plusieurs possibilités pédagogiques en ce sens en fonction du type de classe et des outils technologiques choisis.

  • Ne comporte pas de contrainte d’horaire;
  • Permet à l’élève de réécouter ou de relire la communication au besoin;
  • Facilite l’acquisition des connaissances de base ou des procédures.
  • Comble moins le besoin relationnel des jeunes;
  • Un délai plus ou moins long peut s’écouler entre les interventions.

Des enseignantes témoignent

Voici quelques témoignages sur les activités synchrones et asynchrones.

Pouvez-vous nous donner des exemples concrets d’activités synchrones et asynchrones que vous avez fait vivre à vos élèves?

Caroline Boudreau, enseignante du 1er cycle [1 min 33 s]

Manon Lebel, enseignante du 2e cycle [58 s]

« En mode synchrone, je pouvais lire une histoire aux enfants ou encore je privilégiais les causeries en petits groupes de quatre élèves. Par exemple, je demandais aux enfants de présenter leur animal de compagnie. Cela favorisait non seulement l’affectif, mais également la dimension plus sociale, soit l’apprentissage du tour de parole. En mode asynchrone, sur la plateforme de la classe, je déposais des vidéos d’activités ou des défis à relever à la maison. Par exemple, pour favoriser le développement moteur de l’enfant, je modelais différentes façons de jouer et de bouger avec une corde à danser. »

Amélie Légaré, enseignante à l’éducation préscolaire, CS des Découvreurs

Cliquez sur les pastilles numérotées ou sur les flèches pour poursuivre votre lecture.

Communiquer avec ses élèves en synchrone et en asynchrone avec Teams

Céline Benoît enseigne dans une classe d’accueil de 4e année, à l’école Barthélemy-Vimont du quartier Parc-Extension de la CS de Montréal. Céline utilise l’outil Teams depuis septembre pour le dépôt de documents et le suivi de travaux scolaires. Elle a donc choisi naturellement de poursuivre avec cette plateforme dès la fermeture des écoles en mars. Les premières semaines, 10 élèves sur 17 ont pu s’y joindre et les autres ont suivi par la suite avec l’équipement fourni par la commission scolaire. Elle tient des rencontres de groupe chaque semaine et propose un plan de travail à ses élèves pour toute la semaine. Également, la plateforme est ouverte en tout temps pour permettre aux élèves d’interagir avec elle au moyen du clavardage.

Comme elle menait, avant mars, des activités de théâtre avec Fusion Jeunesse dans sa classe, elle a maintenu ces activités à raison de deux fois par semaine, avec Teams. Elle gère l’invitation de l’organisme et des élèves qui y participent. Pour Céline, la limite de quelques fenêtres sur Teams demeure un inconvénient, mais pour elle, l’important réside d’abord dans la gestion de classe qui est requise (fermeture des micros des élèves, droits de parole et comportements à adopter).

Pour en savoir plus sur les outils de visioconférence

La FADIO Accéder au site. (Formation à distance interordres du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine) a regroupé dans un tableau les principaux outils de visioconférence (Via, Zoom, Adobe Connect, Skype, WhereBy, BigBlueButton, Google Meet, TamaShare et Teams) en comparant leurs fonctionnalités de base et avancées. Nous vous invitons à le consulter au lien suivant Accéder au Google Sheets. pour faire un choix éclairé en fonction de vos besoins pédagogiques.

Nous vous rappelons que le microprogramme Diffuser porte plus spécifiquement sur les outils technologiques pouvant soutenir la classe à distance.

Note : Il se peut qu’à ce stade-ci du microprogramme, vous ne soyez pas en mesure de répondre à toutes ces questions, notamment concernant la plateforme que vous utiliserez. Donnez-vous du temps pour explorer les outils qui vous interpellent et surtout, le droit de changer d’avis en fonction de l’évolution de vos besoins et de ceux de vos élèves. Vous pouvez également vous informer auprès de votre organisation scolaire afin de connaître les outils qu’elle privilégie et le soutien qui peut vous être offert.

Astuce

Il est souhaitable que les enseignantes d’une équipe-école se concertent afin de limiter le nombre de plateformes à maîtriser pour les familles, d’offrir un horaire réaliste aux élèves et aux familles et d’éviter les conflits dans la planification de l’agenda. Ainsi, la tâche sera plus facile pour les utilisateurs, car ils n’auront que quelques outils à s’approprier. De même, le support technique sera plus simple à orchestrer. Il importe également d’avoir en tête que plusieurs familles n’ont qu’un seul ordinateur ou appareil électronique pour plusieurs enfants d’âge scolaire.

Modifié le: mardi, 26 mai 2020, 18:19
Retour au sommet de la page.