Passer au contenu principal
lundi, 24 juin 2024, 02:52
Site: J'enseigne à distance
Cours: J'enseigne à distance (JAD)
Glossaire: Glossaire
A

Accompagnement

Le terme accompagnement, employé dans l’ensemble de la francophonie, y compris aux niveaux primaire et secondaire au Québec, est souvent remplacé par celui d’encadrement dans l’enseignement supérieur québécois. Si vous avez l’habitude de parler d’encadrement, considérez le terme accompagnement comme un synonyme.

Accompagnement proactif

Lorsqu’un enseignant intervient auprès de ses apprenants sans attendre leur sollicitation, on peut qualifier son accompagnement de proactif. Ces interventions visent à devancer les besoins des apprenants; elles viennent en amont des demandes d’aide. Elles arrivent « juste à temps ». Habituellement, les interventions proactives sont destinées à l’ensemble des apprenants plutôt qu’à chacun individuellement.

Accompagnement réactif

Lorsqu’un enseignant intervient auprès de ses apprenants après une sollicitation de leur part, on peut qualifier son accompagnement de réactif. Habituellement, ces interventions visent à donner des réponses, à aider à surmonter des difficultés, etc. Elles fournissent « juste ce qu’il faut ». Habituellement, ces interventions sont davantage individuelles.

Activité d’apprentissage

Composante d’un scénario pédagogique décrivant des actions à réaliser par les apprenants. L’activité d’apprentissage est la plus petite unité d’un scénario pédagogique. Celle-ci ne se décompose pas.

Basque, J. (2016). Définition : Activité d’apprentissage. TED 6313 Projet d’ingénierie technopédagogique. Montréal : Université TÉLUQ. https://ted6313v3.teluq.ca/glossary/ activite-dapprentissage/ Accéder au site Web

Activité d’enseignement

Composante d’un scénario pédagogique décrivant des actions à réaliser par un enseignant, un formateur ou un autre facilitateur.

Basque, J. (2016). Définition : Activité d’assistance. TED 6313 Projet d’ingénierie technopédagogique. Montréal : Université TÉLUQ. https://ted6313v2.teluq.ca/glossary/activite-dassistance/

Apprentissage collaboratif

Démarche active par laquelle l’apprenant travaille à la construction de ses connaissances. Le formateur y joue le rôle de facilitateur des apprentissages, alors que le groupe y participe comme source d’information, comme agent de motivation, comme moyen d’entraide et de soutien mutuel et comme lieu privilégié d’interaction pour la construction collective des connaissances. La démarche collaborative reconnaît le caractère individuel et réflexif de l’apprentissage, de même que son ancrage social, en le raccrochant aux interactions de groupe. En fait, la démarche collaborative couple deux démarches : celle de l’apprenant et celle du groupe.

Henri, F. et Lundgren-Cayrol, K. (2001-2003). Apprentissage collaboratif à distance. Pour comprendre et concevoir les environnements d'apprentissage virtuels. Sainte-Foy : Presses de l'Université du Québec.

C

Classe inversée

Tout ce qui est traditionnellement fait en classe, l’est à la maison, tandis que ce qui est fait à la maison, l’est en classe. Par exemple, l’enseignant concentre le temps en classe pour réaliser des travaux alors que les exposés magistraux ont été préalablement visionnés à la maison.

Lage, M., Platt, G. et Treglia, M. (2000). Inverting the Classroom: A Gateway to Creating an Inclusive Learning Environment, Journal of Economic Education, 31(1), 30-43.

Classe virtuelle

Une classe virtuelle est une simulation de classe par l’utilisation d’un outil informatique dédié (plateforme de classe virtuelle). La classe virtuelle met en avant l’utilisation d’outils collaboratifs en temps réel (clavardage, visioconférence, tableau partagé, prise de contrôle des postes à distance) permettant au formateur d’animer sa classe comme il le ferait en présentiel. C’est ce qui différencie la plateforme de classe virtuelle de la plateforme de formation de type LMS, qui a plus pour vocation de diffuser du contenu asynchrone et de permettre le tutorat plutôt que l’animation par un formateur (Thieffry, s.d.).

Communication asynchrone

La communication asynchrone a lieu en différé. Les interlocuteurs décident du moment où ils participent aux échanges. En contexte de formation à distance, ces échanges sont réalisés au moyen d’outils de communication asynchrone (courriel, forum, etc.). Différents outils de communication asynchrone peuvent être utilisés.

Communication synchrone

La communication synchrone se déroule en temps réel entre deux ou plusieurs interlocuteurs. Les échanges sont directs et instantanés. Dans une classe, les échanges sont synchrones, mais en contexte de formation à distance, ils ont lieu au moyen d’outils de communication synchrone (visioconférence, téléphone, etc.). Différents outils de communication synchrone peuvent être utilisés.

Compétence

Savoir-agir fondé sur la mobilisation et l’utilisation efficaces d’un ensemble de ressources.

Ministère de l’Éducation du Québec. (2002). L’évaluation des apprentissages au préscolaire et au primaire. Cadre de référence. Québec, QC : Gouvernement du Québec.

Courbe d’apprentissage

En technologie éducative, la courbe d’apprentissage permet de représenter le temps en apprentissage qu’une personne doit investir avant de maîtriser un logiciel. Si la courbe monte abruptement, c’est que le logiciel est facile à apprendre. Inversement, si la courbe monte lentement, c’est qu’il faut investir plus de temps avant de bien maîtriser le logiciel.

Rhéaume, J. (2001). La courbe d’apprentissage : Intégrer les technologies de l’information et de la communication en éducation. Québec : Université Laval. https://web.archive.org/web/ 20081220171642/http://www.fse.ulaval.ca/ mediatic/pdf/Ch1cou.pdf Télécharger le PDF

D

Domaine cognitif

« La cognition est l'ensemble des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance et mettent en jeu la mémoire, le langage, le raisonnement, l'apprentissage, l'intelligence, la résolution de problèmes, la prise de décision, la perception ou l'attention. » (Wikipédia, s.d.)

Domaine métacognitif

La métacognition est l’activité mentale que l’on peut avoir « sur ses propres processus mentaux, c'est-à-dire “penser sur ses propres pensées”. Dans le domaine de la psychologie de l'éducation, le terme désigne la composante du savoir d'un individu qui concerne les processus mêmes du savoir (acquisition, perpétuation, modification), en quelque sorte “ce qu'il sait de sa façon de savoir”. » (Wikipédia, s.d.)

Domaine méthodologique

Ce domaine d’intervention concerne les aspects méthodologiques qui permettent à l’apprenant d’acquérir, de pratiquer ou d’améliorer des stratégies cognitives (capacités et habiletés intellectuelles pour réaliser les activités ou les travaux proposés).

Deschênes, André-Jacques (2001), « L'encadrement-programme aux études supérieures en formation à distance à la Télé-Université », Journal of Distance Education / Revue de l'éducation à distance, vol. 16, no 2, p 1-22.

Domaine motivationnel

Le domaine motivationnel concerne la mobilisation de l’énergie pour faire quelque chose ou encore l’intervention d’un tiers pour stimuler, aiguillonner, réveiller l’énergie ou l’intérêt chez une personne.

Deschênes, André-Jacques (2001), « L'encadrement-programme aux études supérieures en formation à distance à la Télé-Université », Journal of Distance Education / Revue de l'éducation à distance, vol. 16, no 2, p 1-22.

Domaine socioaffectif

Le domaine socioaffectif renvoie au monde des valeurs, des attitudes, des émotions, des sentiments et de la compétence qu’on se reconnaît. Les interventions sur le plan affectif visent à attirer l’attention de l’apprenant sur ses états affectifs, ses préférences, ses attractions, ses aversions, qui peuvent guider son choix ou son rejet des informations selon ses attitudes à l’égard des objets, des personnes ou des événements reliés à la situation d’apprentissage.

Deschênes, André-Jacques (2001), « L'encadrement-programme aux études supérieures en formation à distance à la Télé-Université », Journal of Distance Education / Revue de l'éducation à distance, vol. 16, no 2, p 1-22.

E

e-learning rapide

L’apprentissage rapide, ou l’e-learning rapide, (Rapid eLearning Development), fait référence à une méthodologie pour créer rapidement du contenu multimédia pour la formation en ligne. D’une manière très simple, la méthodologie consiste à produire une présentation, à enregistrer une narration et à ajouter des activités interactives à l’aide d’un logiciel auteur.

Environnements numériques d'apprentissage

Un environnement numérique d’apprentissage (ENA) ou une plateforme de gestion des apprentissages (Learning management system, LMS) est un environnement permettant la mise en ligne de sites Web de cours où les utilisateurs peuvent intégrer différents types de médias (texte, audio, vidéo, etc.), utiliser différents outils pour communiquer, réaliser des activités d’apprentissage et d’évaluation.

Service de soutien à la formation. (2020). Environnements numériques d’apprentissage : Ça bouge—Service de soutien à la formation—Université de Sherbrooke. Service de soutien à la formation, Université de Sherbrooke. Repéré à https://www.usherbrooke.ca/ssf/veille/perspectives-ssf/ numeros-precedents/janvier-2011/le-ssf-veille/ environnements-numeriques-dapprentissage-ca-bouge/

É

Évaluation certificative

Une évaluation certificative est une évaluation débouchant sur une décision d’acceptation ou de refus dans un niveau supérieur, ou sur une décision de classement.

Roegiers, X. (2010). L’école et l’évaluation. Des situations complexes pour évaluer les acquis des élèves. Bruxelles : Groupe De Boeck.

Évaluation des apprentissages

L’évaluation des apprentissages est un processus qui consiste à recueillir des informations pertinentes, valides et fiables et à les interpréter en vue de porter un jugement éclairé sur les apprentissages et de prendre les meilleures décisions possibles dans l’intérêt des apprenants.

Évaluation diagnostique

L’évaluation diagnostique a lieu généralement en début d’année ou en début d’unité. Son but principal est d’identifier les intérêts des élèves et de faire un bilan des acquis de façon à planifier un programme qui corresponde aux besoins de chaque élève.

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (s.d.). Contextes de l’évaluation. Repéré le 7 juillet 2020 à https://www.k12.gov.sk.ca/docs/francais/frmath/mathinter/evaldeux.html#procontx

Évaluation formative

Une évaluation formative est une évaluation qui a pour but de détecter les difficultés de l’élève afin de lui venir en aide.

Roegiers, X. (2010). L’école et l’évaluation. Des situations complexes pour évaluer les acquis des élèves. Bruxelles : Groupe De Boeck.

Évaluation sommative

L’évaluation sommative s’effectue à la fin d’une période d’apprentissage (la fin d’une unité, de l’étude d’un thème, d’un trimestre ou d’un semestre, d’une année). Elle représente une sorte de résumé des progrès de l’élève et vise à déterminer dans quelle mesure on a atteint les objectifs généraux du programme d’études.

Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan. (s.d.). Contextes de l’évaluation. Repéré le 7 juillet 2020 à https://www.k12.gov.sk.ca/docs/francais/frmath/mathinter/evaldeux.html#procontx

F

Formation à distance

Mode de formation où l’entièreté des activités pédagogiques se déroulent à distance et où les apprenants n’ont pas besoin de se déplacer dans un environnement physique.

Formation en présence

Mode de formation où les apprenants doivent se rendre dans un espace physique déterminé pour réaliser les activités pédagogiques.

Formation hybride

Mode de formation où une partie des activités pédagogiques se déroulent en présence et à distance, dans une proportion variable et selon une formule prédéterminée.
L

Logiciel auteur

Les logiciels auteurs (authoring tools) permettent de créer des activités interactives d’apprentissage ou objets d’apprentissage (learning objects) sans passer par la programmation. Ils sont aussi autoportants étant entendus par ce terme que les activités produites peuvent exister sans support supplémentaire. Les logiciels auteurs permettent, en outre, la production d’activités généralement conformes à la norme SCORM ou xAPI (protocoles de communication Internet les plus répandus), lesquelles activités se déposent le plus souvent dans un environnement numérique d’apprentissage (ENA) qui permet de gérer les inscriptions et de suivre la progression des apprenants. (Observatoire compétences-emplois (OCE), 2019).

M

Métadonnées

Ensemble des données qui peuvent être collectées par des objets d’apprentissage dans des formats compatibles avec les normes SCORM et xAPI.

Modèle TPACK

TPACK est un cadre de référence, ou un modèle, qui permet d’intégrer la technologie dans l’enseignement en privilégiant la cohérence avec la pédagogie et le contenu. Pour l’enseignant, il s’agit aussi d’un modèle qui permet d’identifier les forces des stratégies d’enseignement et d’apprentissage, de même que les améliorations qui peuvent y être apportées.
O

Objets d'apprentissage

Productions multimédias développées à l’aide de logiciels auteur. De manière générale, ces objets sont courts, autoportants (peuvent exister sans support supplémentaire), réutilisables, regroupables et générant des données d’apprentissage, et contenant des métadonnées, avec notamment les normes SCORM et xAPI.
P

Portfolio

Ensemble de pièces choisies et commentées démontrant le développement des compétences de l’élève.

Ministère de l’Éducation du Québec. (2002). L’évaluation des apprentissages au préscolaire et au primaire. Cadre de référence. Québec, QC : Gouvernement du Québec.

R

Ressource éducative multimédia

Une ressource éducative multimédia est un objet numérique autoportant qui comprend un ensemble d'éléments de contenu, d’exercice et d'évaluation répondant à un même objectif d'apprentissage.

Rétroaction

En éducation, faire une rétroaction consiste à fournir des informations à un étudiant après avoir observé comment il réalise une tâche. Ces informations doivent l’aider à s’améliorer dans l’accomplissement de ladite tâche.
S

SCORM

SCORM (Sharable Content Object Reference Model) est une norme destinée principalement aux objets d’apprentissage ainsi qu’aux environnements numériques d’apprentissage. Cette norme permet de transférer des métadonnées. Un objet d’apprentissage avec cette norme peut être transféré d’un ENA à un autre.

Stockage infonuagique

Service permettant de transférer des données, par Internet ou un autre réseau, vers un système de stockage hors site maintenu par un tiers.
T

Travail collaboratif

Travail réalisé en commun par plusieurs personnes aboutissant à une œuvre commune (travail en groupe ou en équipe). Il suppose que les personnes interagissent pour accomplir l’objectif fixé, chacun[e] selon ses compétences et le rôle qu’[elle] joue dans la dynamique de groupe.

Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil. (2007, 5 mars). Travail collaboratif : définition et outils. Repéré à http://datice.ac-creteil.fr/spip.php?article62

V

Visioconférence

Rencontre par le biais d’outils numériques et d’Internet qui permet la transmission synchrone de vidéo et de sons entre deux ou plusieurs lieux.
X

xAPI

xAPI (Experience API) est une norme destinée principalement aux objets d’apprentissage ainsi qu’aux environnements numériques d’apprentissage. Cette norme permet de transférer des métadonnées. Un objet d’apprentissage avec cette norme peut être transféré d’un ENA à un autre. Contrairement à la norme SCORM, xAPI peut se passer d’un ENA en partageant les métadonnées avec un magasin d’enregistrement des apprentissages (Learning Record Store ou LRS).